1- Respecte ceux à qui tu as affaire. Ils veulent ce qu’il y a de mieux pour toi

Une fois, j’ai fait un poisson d’avril à ma mère. J’ai affiché sur Facebook la photo d’un gros tatouage de cou, très moche et en forme de rose; dans la légende, j’annonçais gaiement: « Mon premier tatouage! Trop contente! »

Quand ma mère l’a vu elle s’est écroulée par terre, INCAPABLE de respirer. Cette femme est une véritable bombe émotionnelle. Je pense qu’elle exploserait si je faisais une connerie comme celle-ci.

Il se peut que ta mère soit pareille, ou pas. Dans tous les cas, quand tu as fait ton arrivée dans ce monde en sortant par la (trop) petite porte, tu as complètement anéanti toutes ses idées de liberté et d’indépendance et tu l’as laissée avec des varices et des cheveux blancs. Alors, respect!

Je ne t’explique même pas ce que ressentent les pères. Devoir être le père d’une ado, c’est prendre soin d’une bombe émotionnelle en modèle réduit. Je ne sais pas pour toi, mais c’est franchement pas ce que j’ai envie de faire quand j’aurai 30 ou 40 ans. J’en suis sûre et certaine.

2- Sois honnête à propos de tes finances

Combien de fois tes parents t’ont-ils demandé « d’être plus responsable » quand tu leur demandes ce qu’ils veulent pour noël?

Quand je dis à mes parents que je pars en voyage, ils ont pour habitude de me répondre: « un voyage à la banque? » En général, je leur donne un chiffre précis. Je leur dis exactement combien d’argent se trouve sur mon compte épargne et je leur dis: « Cet argent, ça n’est pas pour les voyages, ce sont mes économies. »

Même si le solde de mon compte n’est pas très impressionnant, au moins ils savent que je pense à mon « avenir ».

3- Aide-les à se détendre

Prends un cours d’autodéfense; contacte des personnes de confiance, que tu connais et qui habitent là où tu te rends; donne à tes parents un numéro de téléphone, une adresse, etc.; prends avec toi un téléphone avec un forfait international. Essaie de rassurer tes parents un maximum: tout ce qu’ils veulent, c’est que tu sois en sécurité.

Quand je suis partie vivre sur un voilier pendant quelques mois avec absolument aucune expérience en matière de navigation, l’idée rendait mes parents un tantinet nerveux. J’ai alors demandé au capitaine du navire de se procurer un dispositif de messagerie GPS par satellite SPOT et il l’a fait, sans aucun problème.

4- Fais des recherches à propos de ta destination

Quand tu présentes ton futur voyage à tes parents, prouve-leur que tu as pris le temps de te familiariser avec l’endroit où tu te rends. Prépare une lise de sites Internet et de ressources qu’ils peuvent eux aussi consulter. Inscris-toi auprès de l’ambassade dès que tu as finalisé ton projet.

5- Donne-leur un itinéraire à suivre

Quand je suis partie à l’aventure avec mon sac à dos en République Dominicaine, je ne partais que pour 20 jours, c’était alors très facile de donner à mes parents une sorte d’itinéraire un peu vague quant à mes déplacements. Quand je suis arrivée dans un joli petit village rural sans aucun accès à Internet, je n’ai pas pu les contacter pendant cinq jours (encore une fois, je suis désolée).

Mes parents ont alors utilisé mon « itinéraire » (une feuille volante avec quelques numéros de téléphone) pour trouver où j’étais: dans une auberge au sommet d’une falaise tenue par des Allemands, en train de m’amuser comme une folle. Heureusement que j’avais préparé cet itinéraire car, apparemment, mon père était à deux doigts « d’appeler l’ambassade et de réserver un billet d’avion ».

Cela dit…

6- Ne les laisse pas te suivre à la trace

Pas besoin de rentrer dans les détails, un simple message comme celui-ci leur permettra d’éviter les crises d’angoisse: « Bonjour, je suis vivante et j’ai mangé 23 tacos aujourd’hui! »

Soyez le premier à laisser un commentaire