Rapa Nui (l’Île de Pâques) est une petite île d’origine volcanique qui se trouve à mi-chemin entre l’Amérique du Sud et l’Océanie. L’Île de Pâques est principalement connue pour ses Moaïs, des statues de pierre monumentales représentant des visages humains, sculptées par les habitants de l’île entre 1250 et 1500 après Jésus-Christ.

Récemment, j’ai eu la chance de visiter cette toute petite île au milieu de l’Océan Pacifique. Je me suis vue immergée dans une culture inexplorée où l’on peut se rendre au sommet d’un volcan à dos de cheval et écouter des histoires à propos du culte de l’homme-oiseau et des cérémonies sacrées des peuples autochtones, mais ce n’est pas tout:

Visitez l’aéroport le plus isolé du monde

Photo de l’auteur

Rapa Nui est situé à mi-chemin entre la Polynésie française et le Chili. C’est le territoire le plus isolé au monde. À moins d’avoir votre propre navire, l’aéroport international de Mataveri sera votre port d’entrée. Assurez-vous d’acheter vos tickets pour visiter le parc national dès que vous sortez de l’avion (avant même de passer la douane) pour obtenir un rabais. Bonus: la piste d’atterrissage traverse toute l’île et c’est sûrement le meilleur endroit au monde pour observer des avions atterrir et décoller… Même s’il n’y a qu’un vol par jour.

Obtenez un tampon pas comme les autres

Photo de l’auteur

Le vol journalier pour Rapa Nui arrive depuis Santiago, ce qui signifie que votre passeport sera orné d’un tampon des autorités chiliennes. Cependant, rendez-vous à la poste du centre-ville et vous serez récompensé par le très beau tampon de l’île.

Nagez dans les eaux les plus claires de tout le Pacifique sud

L’élément qui protège l’Île de Pâques du tourisme de masse est l’absence de plage de sable blanc comme on peut voir sur les cartes postales venues de Tahiti. Il y en a bien une, Anakena, aussi immaculée que celles que l’on peut voir dans les brochures des agences de voyage, avec ses tables de pique-nique, sa rangée de Moaïs, ses cabanes où vous pouvez acheter des empanadas de atun à tomber par terre (des petits chaussons au thon) et ses mariages traditionnels avec la robe blanche et tout le tralala (j’étais là juste au bon moment).

Les eaux bleues et bien fraîches de l’île sont parfaites pour les amateurs de plongée; vous pouvez admirer des tortues en faisant de la randonnée aquatique (tuba, masque et palmes) en partant de la plage.

Découvrez des pétroglyphes dans tous les coins

Photo de l’auteur

Alors que je me baladais sur les rochers au bord de l’eau juste en face du magasin de souvenirs, je me suis faite surprendre par un animal taillé dans la roche (une grenouille peut-être?). Je voulais seulement me rapprocher de l’eau et cet endroit me semblait idéal, et en effet, il l’était! Juste à côté de cet animal, on pouvait voir d’autres sculptures, puis d’autres un peu plus loin, et encore d’autres.

Rapa Nui, c’est le paradis des archéologues (si vous enlevez la touriste curieuse qui se balade sur des ruines anciennes, bien sûr). Trente secondes après ma découverte, le propriétaire du magasin de souvenirs se tenait sur la route au-dessus de moi et m’ordonnait de déguerpir fissa!

Admirez les Moaïs

Photo de l’auteur

Le terme Rapa Nui Moai se traduit par « à qui ». On comprend tout à fait ce que les autochtones voulaient dire quand on connaît la raison pour laquelle ces statues ont été érigées (rien à voir avec Dieu ou les petits hommes verts): elles représentent les ancêtres qui protègent l’île et qui partagent leur mana (énergie vitale) avec leur tribu. Cela explique également pourquoi les Moaïs ont été détruits lors des guerres tribales qui ont ravagé l’île.

Le meilleur endroit pour les admirer se trouve… Absolument partout. Je ne blague pas; si vous ne faites pas attention, vous risquez de marcher sur les ruines d’un Moaï à côté d’un ahu et de vous faire dévisager par les guides ou les responsables du parc. Il y a deux emplacements à ne pas manquer: Rano Raraku, plus connu sous le nom de « l’usine à Moaïs » car c’est l’endroit où la plupart des statues ont été mises à jour, et Ahu Tahai d’où vous pourrez admirer le plus beau coucher de soleil de votre vie et qui ne se trouve qu’à quelques minutes à pied du centre-ville de l’île.

Mangez du poisson local

La plupart des aliments consommés sur l’île viennent du conti (le Chili continental), mais ça ne veut pas dire que l’île manque de produits frais et locaux, surtout de poisson. Les habitants de l’île se servent du poisson pêché sur place pour concocter un ceviche (marinade de poissons) à la péruvienne: du thon frais ou bien des morceaux de thazard noir assaisonné de jus de citron vert et accompagné d’oignons, de poivrons, de patates douces et de coriandre pour ne citer que quelques-uns des délicieux ingrédients de ce plat. Tout le monde a sa propre recette et Tia Berta, un restaurant de l’avenue principale d’Atamu Tekena semble détenir la version préférée des habitants.

Petit conseil pour ceux qui n’aiment pas le poisson cru: commandez une sopa marina, une soupe riche et pleine de saveurs à base de crustacés et de poisson.

Profitez du plus beau coucher de soleil au monde, un verre à la main

Photo de l’auteur

Je ne prends aucun risque en vous disant que, depuis la côte ouest de l’île, peu importe où vous vous trouvez, la vue est incroyable. Il y a deux points de vue qui vous laisseront bouche bée. Le premier se trouve au sommet du Mont Terevaka où vous admirerez une vue à 360 degrés (le lever du soleil y est également superbe, mais il est réservé aux courageux qui sortent du lit à 5 heures du matin).

Le deuxième se trouve au bar de l’hôtel Hanga Roa, un établissement qui a ouvert ses portes récemment et qui se trouve à quelques minutes à pied du centre-ville. L’Hanga Roa offre des boissons différentes chaque soir pour les touristes qui souhaitent admirer le coucher du soleil. Commandez la vôtre sans oublier de l’agrémenter de quelques délices et détendez-vous devant la rencontre du soleil et de l’océan.

Laissez la voiture au garage et sortez votre vélo (ou votre cheval)

Photo de l’auteur

Il y a beaucoup d’endroits où vous pourrez louer des vélos. J’ai loué le mien le jour de mon arrivée et j’ai passé le reste de ma semaine sur deux roues. Vous pouvez également louer une voiture, mais je ne garantis pas que vous vous amusiez autant.

Apprenez quelques mots de Rapanui

Photo de l’auteur

Vous pouvez apprendre maururu (« merci »), manuiapaka-paka! (« santé »), et‘lorana (« bonjour/au revoir ») sur Internet, mais votre guide Rapanui vous fera découvrir la langue et l’île autrement. Notre guide apprit l’histoire et la culture de son peuple grâce à sa grand-mère. Les habitants de Rapa Nui ont un sentiment d’appartenance profond et sont très fiers de leur histoire et de leur patrimoine.


Ce voyage fut possible grâce au parrainage de nos amis de l’hôtel Hanga Roa. Assurez-vous de visiter leur site et de vous renseigner sur leurs tarifs et visites guidées de l’île sur hangaroa.cl et mahinatur.cl.

Soyez le premier à laisser un commentaire